Bruxelles – Pourquoi ? Pourquoi pas ?


« C’est la danse des nanars
Qui barbouillent dans tous les sens
Les fourgons dont ielles ont marre
Avant d’allumer l’essence
 »
— chanson populaire

Dimanche 23 avril 2017
Anderlecht, la nuit. Y a d’la buée qui sort de ta cagoule. Tu découpes un trou de souris dans un grillage, pas n’importe lequel. Celui qui protège un parking pourri sur lequel sont stationnés 4 combis de police. T’ouvres ton bidon, ça sent fort. Gloup gloup sur les roues arrière. Tu t’accroupis et t’allumes. Le temps d’apprécier la vue des fourgons pris dans les flammes, et tu repars. Le cœur qui bat plus vite. Ça colle sous tes aisselles, mais ça décolle dans ton crâne.

T’as fait ça parce que c’est pas permis. T’as fait ça parce que ça fait peur. T’as fait ça parce que ça fait rire aussi. T’as fait ça parce que t’as pas envie de rester assis à regarder défiler toute cette merde. T’as fait ça parce que tu pouvais l’faire. T’as fait ça parce que « ça sert à rien ». Mais t’as fait ça parce que tu veux choisir ta vie. Et dans ta tête y a plus d’grillages et plus d’combis. Dans ta tête y a plus qu’des sourires et des incendies.

En solidarité avec les compagno-ne-s accusé-e-s de braquage à Aachen.

Et forcément, t’as aussi une pensée enflammée pour Krèm et Kara, inculpé-e-s pour l’incendie d’une bagnole de flics à Paris en 2016. Et un zoubi à Damien.

Vive le feu
Vive les fous

capuche et tendresse

Repris de Indymedia Bruxelles, 24/04/17

 


“Stupeur pour les policiers de la zone de police Midi (Anderlecht, Forest, Saint-Gilles) ce lundi matin en arrivant au centre de formation d’Anderlecht, situé rue des Lapins. Et pour cause, dans la nuit de dimanche à lundi, quatre camionnettes ont été incendiées sur le parking du centre de formation des policiers. Les faits sont confirmés par Marie Verbeke, porte-parole de la zone. “Ces camionnettes étaient utilisées pour le maintien de l’ordre et ont d’ailleurs été utilisées lors du match de football d’Anderlecht de dimanche, explique-t-elle. Vers 2 h 15, les vandales ont cisaillé le grillage pour s’infiltrer sur le parking. Quatre camionnettes ainsi que tout le matériel qui se trouvait à l’intérieur sont partis en fumée. Le feu s’est propagé et une petite partie du toit a également brûlé. Les suspects n’ont toujours pas été interpellés et l’enquête est en cours.”Les pompiers bruxellois sont rapidement intervenus pour éteindre les flammes. “Nous avons envoyé une autopompe et un camion avec suffisamment d’eau. Le feu était très vif et nous avons mis du temps à l’éteindre. Des palettes en bois et une partie du toit ont également pris feu. Les causes précises du sinistre sont pour l’heure inconnues”, a commenté Pierre Meys, porte-parole des pompiers.”

La dernière heure, 25/4/2017

Comments are closed.